MinhVu Stéphane

Son travail s’oriente vers le questionnement des origines, du parcours des individus et groupes humains, sur la notion d’identité en essayant de relier l’apparent et l’invisible, de donner à voir ce qui a trait à la dimension intérieure.

En 2014 il a exploré le lien entre identité, racine foncière, mémoire et histoire collective, en partant à la recherche des Déshérités de Craco : les derniers témoins de cette petite ville du Sud de l’Italie Lucanienne disparue progressivement entre les années 60 & 80 suite à des glissements de terrain. Cette recherche dans ce petit pays de la région de la Basilicate  en immersion a été menée comme une enquête qui a donné lieu à des rencontres humaines immortalisées à travers l’objectif. Cette terre, d’émigration dont l’histoire est empreinte de fatalité ne manque pas d’exercer sur ses visiteurs une certaine fascination de par ses de contrastes multiples.

Actuellement, il continue d’explorer le lien entre identité et lieu de vie à travers une série de portrait réalisé dans le CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale). De la Cité André Jacomet. Des visites régulières au centre d’une fois par semaine environ ont rythmé une année et demie de travail. Pour sortir de la stigmatisation du lieu de vie, il a été choisi de purger les portraits de toute référence au contexte socio-économique, afin de saisir l’humanité « intrinsèque » du sujet par épuration de la mise en scène photographique afin de retrouver un regard exempt de jugement sur la personne. La série (en cours post production) Au-delà des Jacomet est le fruit de cette rencontre.

www.minhvuphotographer.com

Les Déshérités de Craco Diaporama

Les Déshérités de Craco Article

Ne rien faire

Ne rien faire

Ne rien faire Ne rien faire

 

Articles récents

Archives

Catégories

Commentaires

admin5356 Écrit par :