ESPRITS BARBARES

L’abandon des principes qui régissent une société civilisée nous ferait retomber dans la barbarie.

 

SAINT ETIENNE-26 JUILLET 2016

 

 

 

Je pense que l’adjonction de l’adjectif « mono » avec « dieu » est une exigence qui existe dans les grandes religions que nous connaissons. Il faut un dieu unique et, naturellement, il ne peut être que « mon » dieu. Ce dieu étant le mien, le dieu de tout autre monothéisme est donc un faussaire et il est normal que je le combatte. C’est ce que je reproche aux monothéismes tels qu’ils se sont développés. Je pense que toutes les sociétés se sont construit des êtres supérieurs, des êtres mythiques qui peuvent être appelés « dieu », « idéal » ou « utopie ». Ceux qui se sont construit des religions avec un bonhomme, barbu de préférence, qu’ils appellent le « dieu unique », ont pour moi un très grave défaut, c’est qu’ils ont tendance à se combattre les uns les autres. Et même lorsqu’ils prétendent se réclamer d’un seul dieu, du dieu unique qui devrait être le dieu de tous, ils considèrent que ceux qui l’adorent différemment sont dans l’erreur et méritent donc d’être combattus. C’est ce qui a fait les conflits les plus graves qu’ont connus les civilisations humaines : les conflits de religions

Stéphane Hessel

Articles récents

Archives

Catégories

Commentaires

admin5356 Écrit par :